Les causes de la maladie de Verneuil

Causes of HS

Bien que les causes de la maladie de Verneuil soient encore méconnues, les travaux de recherche suggèrent que l’occlusion des follicules pileux est au centre de cette maladie1.

Selon l’hypothèse scientifique récente, les lésions enflammées associées à la maladie de Verneuil, tendraient à se développer à la suite d’une occlusion des follicules pileux et d’une inflammation des glandes sudoripares apocrines,  des glandes localisées dans certaines régions du corps, telles que l’aisselle et l’aine1.

Cette occlusion pourrait survenir suite au piège de la sueur à l’intérieur des glandes sudoripares. Ces glandes gonflent et éclatent ou forment des abcès et deviennent très enflammées.

Selon la communité scientifique, bien que l’on ne connaisse pas avec certitude les causes de la maladie de Verneuil,  cette pathologie n’est ni infectieuse, ni la conséquence d’une  infection, ni due à un manque d’hygiène (une conception erronée commune sur l’origine de la maladie de Verneuil)2.

age_factor1

Age

  • La maladie de Verneuil survient généralement chez les jeunes adultes au début de la vingtaine, mais elle peut apparaître à n’importe quel âge3.
  • La fréquence semble diminuer après l’âge de 50 ans3.
Sex

SexE

  • Les femmes sont 3 fois plus susceptibles que les hommes de présenter une maladie de Verneuil3.
Genetic factors

Selon des études scientifiques, la maladie de Verneuil pourrait se transmettre sur le plan familial3.
Environ un tiers des personnes ayant un diagnostic confirmé de maladie de Verneuil, ont un membre de leur famille atteint également de cette affection3.

Hormones factors

Chez la femme, la survenue de la maladie généralement après la puberté et le fait qu’elle s’atténue après la ménopause évoque un lien avec les hormones sexuelles. Néanmoins, les études scientifiques disponibles à ce jour n’ont pas pu démontrer le rôle de ces hormones dans le développement de la maladie de Verneuil4.

 

En outre, des études suggèrent que le tabagisme et l’obésité pourraient favoriser l’apparition et l’aggravation des symptômes de la maladie de Verneuil5.

REFERENCES:

  1. Kelly G et al. Hidradenitis suppurativa: the role of immune dysregulation. Internal journal of dermatology 2014, Doi: 10,111/ijd,12550, 1-11.
  2. British association of dermatologists. Hidradenitis suppurativa patient leaflet. Disponible à : http://www.bad.org.uk/for-the-public/patientinformation-leaflets [consulté le 01 08 2015].
  3. Jemec G. Hidradenitis Suppurativa. N Engl J Med 2012;366:158-64.
  4. Deckers I.E et al. Epidemiology of Hidradenitis Suppurativa: Prevalence, Pathogenesis, and Factors Associated with the Development of HS. Curr Derm Rep (2014) 3:54-60.
  5. Dufour DN, et al. Hidradenitis suppurativa: a common and burdensome, yet under-recognised inflammatory skin disease. Postgrad Med J 2014;90:216-221. doi:10.1136/postgradmedj-2013-131994.