Foire aux questions

L' acquisition de connaissances sur la maladie de Verneuil tient une part importante dans la prise en charge de votre maladie. Vous trouverez ci-dessous une liste de questions fréquentes sur cette maladie.

La maladie de Verneuil est-elle contagieuse ?

Non, la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée) n’est pas contagieuse1. Bien qu’elle touche la peau, la maladie de Verneuil est une pathologie inflammatoire chronique impliquant, parmi d’autres mécanismes possibles, un dysfonctionnement du système immunitaire2.

Est-il possible de guérir de la maladie de Verneuil ?

Bien qu’à ce jour il n’existe pas de remède permettant de guérir la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée), tous les cas ne sont pas évolutifs (ce qui signifie que la maladie ne s’aggravera peut-être pas avec le temps). Toutefois, étant donné la nature récurrente de l’affection, une prise en charge adéquate est essentielle.

 

Toutes les personnes atteintes de la maladie de Verneuil présentent-elles les mêmes symptômes et les mêmes lésions cutanées ?

La maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée) peut prendre diverses formes, qui diffèrent d’une personne à l’autre. De même, le nombre de poussées peut varier. Dans certains des cas les plus légers, la maladie de Verneuil peut prendre la forme de petites bosses pouvant apparaitre de manière intermittente. D’autres personnes peuvent présenter des formes plus graves avec des abcès douloureux, répétitifs et suintants1.

Arrêter de fumer guérit-il les symptômes de la maladie de Verneuil chez les patients fumeurs ?

Des études suggèrent que le tabagisme pourrait favoriser l’apparition et l’aggravation des manifestations de la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée)4.
Arrêter de fumer pourrait en effet améliorer votre état de santé général. Discutez-en avec un professionnel de santé ou avec votre dermatologue.

Y-a-t-il un lien entre la maladie de Verneuil et le cancer ?

Les données issues d’études épidémiologiques évoquent une augmentation de 50 % du risque de cancer chez les patients atteints par la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée), comparativement à la population générale. A noter parmi les cancers signalés dans une étude publiée en 2012, le carcinome épidermoïde cutané, le cancer de la bouche et le cancer hépatocellulaire. Toutefois, aucun ajustement des données pour tenir compte des effets du tabagisme, n’a été effectué dans cette étude5.

Perdre du poids aiderait-il à réduire le nombre de poussés de la maladie de Verneuil ?

Certaines études suggèrent que l’obésité pourrait favoriser l’apparition et l’aggravation des manifestations de la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée)4. Discutez-en avec votre dermatologue ou un autre professionnel de santé.

La maladie de Verneuil est elle héréditaire ? En ai-je hérité et puis-je la transmettre/ l’avoir transmise à mes enfants ?

Les recherches ont montré qu’il existe une prédisposition génétique à la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée). Environ un tiers des patients atteints auraient des antécédents familiaux de cette maladie5.

Puis-je participer à des activités sportives si je suis atteint de la maladie de Verneuil ?

Chaque personne atteinte de la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée) aura une expérience différente de la maladie, notamment en matière de gravité, et de ce fait devra adapter sa pratique d’activités physiques. Les patients devraient consulter leur dermatologue quant aux types d’activités qu’ils peuvent pratiquer.

La maladie de Verneuil peut elle être diagnostiquée à partir d’échantillons sanguins ?

Non, il n’existe pas de test sanguin pour le dépistage de la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée).

Que peut-on faire pour réduire l’odeur due aux lésions de la maladie de Verneuil ?

Un traitement adapté peut réduire l’odeur des lésions liées à la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée). Discutez des options possibles avec votre dermatologue3.

Devrais-je porter un vêtement particulier dans la prise en charge de la maladie de Verneuil ?

Les vêtements à eux seuls ne constituent pas une aide dans la prise en charge de la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée). Toutefois, vous pouvez discuter avec votre dermatologue pour savoir ce qui vous conviendrait le mieux en fonction de l’emplacement et de la gravité de votre affection. En général, le coton et les vêtements amples  sont préférables aux habits synthétiques, en laine ou près du corps.

REFERENCES:

  1. British association of dermatologists. Hidradenitis suppurativa patient leaflet.Disponible à : http://www.bad.org.uk/for-the-public/patientinformation-leaflets [consulté le 01 08 2015].
  2. Kelly G et al. Hidradenitis suppurativa: the role of immune dysregulation. Internal journal of dermatology 2014. Doi: 10,111/ijd,12550, 1-11
  3. Revuz J. Hidradenitis suppurativa. JEADV 2009, 23, 985-98
  4. Dufour DN, et al. Hidradenitis suppurativa: a common and burdensome, yet under-recognised inflammatory skin disease. Postgrad Med J 2014;90:216-221.
  5. Jemec G. Hidradenitis Suppurativa. N Engl J Med 2012;366:158-64.